Quelques jours après son installation à la tête de la chambre des métiers de la région de Thiès pour un nouveau mandat; Mme Aïssata Thiémokho Boundy Doucouré, directrice générale de l’artisanat de la république Ivoirienne, est la première personnalité reçue par Amadou Moctar Sèye. Ce fut, mercredi en fin d’après-midi, en compagnie du directeur de l’artisanat du Sénégal, Makhtar Diakhaté.

Au cours des échanges, les services techniques de la chambre des métiers de Thiès ont expliqué leurs missions en tant que chambre consulaire et surtout partagé avec la délégation ivoirienne l’approche filière développée au Sénégal dans le secteur de l’artisanat et qui pousse les artisans de s’organiser   en structures faîtières. « Cette vision de la direction de l’artisanat du Sénégal privilégie les personnes morales sans pour autant bannir les initiatives individuelles » a précisé Amadou Moctar Sèye, président de la chambre des métiers de Thiès.

Outre ce volet appui dans l’organisation des cibles, le directeur de l’artisanat du Sénégal est largement revenu sur l’importance du secteur artisanal au sein du plan Sénégal émergent. « Etant un secteur d’activités transversales, l’artisanat contribue de façon certaine à la création d’emplois, la valorisation des produits locaux, la construction d’équipements utiles dans quasi tous les secteurs d’activités ce qui confère à l’artisanat la capacité d’insuffler une transformation structurelle à une économie en y apportant de la forte valeur ajoutée » a confié Makhtar Diakhaté.

Or, pour atteindre un tel objectif, il a insisté sur l’importance d’avoir des ressources humaines qualifiées d’où toute la place accordée à la formation continue des jeunes ouvriers sénégalais et aussi au renforcement de capacités des adultes par une formation modulaire. « Ici, à la chambre des métiers de Thiès, il y a un centre d’incubation où en quelques jours des compétences avérées dans le domaine de la transformation des fruits et légumes, des céréales locales, peuvent être données aux acteurs qui le désirent ; mais aussi un centre de formation en menuiserie bois » a-t-il expliqué à sa hôte ivoirienne et sa délégation.

Durant la visite à pas feutrés des deux centres de formation, le directeur de l’artisanat a rappelé que le Sénégal  serait enchanté de recevoir de jeunes ivoiriens mais aussi des professionnels qui ont besoin de se recycler afin de pouvoir partager avec eux  l’évolution technique et de la technologie. Après avoir visité et pris note, la directrice générale de la Côte d’Ivoire, Mme Aïssata Thiémokho Boundy Doucouré, dit penser pouvoir faire beaucoup de choses, ensemble, avec le Sénégal dans le secteur de l’artisanat.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît