C’est la cinquième fois que le maire de la ville de Thiès fait face aux citoyens  de sa localité depuis son avènement à la tête de cette collectivité locale. Un rendez-vous semestriel où il expose les actes posés dans tous les secteurs d’activités que lui confère la mission de maire de la ville. Puis, la parole au remis au public pour des suggestions, des critiques ou des propositions.

C’est dans ce cadre que l’après-midi dominical a été mis à profit pour tenir l’audience public en présence des chefs de services déconcentrés de l’Etat, des conseillers de la ville et d’une forte présence de thiessoises.

Dès l’entame de son propos, le maire Talla Sylla a annoncé que depuis le 20 octobre dernier, une équipe de jeunes spécialistes a débuté le travail d’informatisation de l’Etat civil pour la ville de Thiès. «  Ce travail va durer six mois, le câblage est effectué, le serveur sécurisé.  Cette informatisation concerne les archives datant de 1880 à 2016 ; Nous remercions l’Etat du Sénégal et l’Union européenne qui nous ont appuyés » a-t-il déclaré.

Revenant sur la matérialisation du concept Caay Cess qui consiste à varier l’offre d’activités et par ricochet l’emploi dans d’autres secteurs que le ferroviaire et le textile, l’édile de la ville de Thiès a révélé qu’une usine de fabrique de prothèses pour les handicapés, de matériaux de construction, une autre de traitement et de revalorisation de déchets, sont en bonne voie de réalisation grâce à des partenaires dans le cadre de la coopération décentralisée.

Toujours dans cette quête de moyens pour accompagner le développement économique et social de la ville de Thiès, la construction d’un centre gériatrique et de Keur Xaleyi  qui doit servir de lieu de transit pour des enfants en situation vulnérable, a été annoncée.

En ce qui concerne le recouvrement sur le foncier bâti de la ville, Talla Sylla  a déclaré des rentrées de plus de 102 millions de francs Cfa présentement, mais dit cependant avoir constaté un taux de recouvrement faible par rapport à l’assiette fiscale. «  Là, j’exhorte les citoyens de Thiès  à plus de diligence » a-t-il lancé.

                                      Les attentes d’une  ville en marche

Demeurant dans le sillage des attentes, le maire de la ville de Thiès confie que la réorganisation des services de l’institution municipale va s’accompagner d’une série de renforcement des compétences, de l’amélioration de l’environnement de travail avec une climatisation totale des bureaux des agents et du hall de l’Etat-civil. Pour mieux gérer la fluidité de la circulation  et la sécurité dans la ville de Thiès, un plan de circulation est conçu et sera éminemment mise en application. « Ainsi, de 6 heures du matin à 20 heures aucun camion ne sera admis à circuler dans la ville de Thiès ; un arrêté sera pris et toutes partie concernée vont y travailler étroitement » a martelé Talla Sylla.

Selon lui, une gestion améliorée du cadre de vie va être prise en charge par le projet de restauration et réhabilitation des écosystèmes dans la ville de Thiès ; dans  son volet espace- vert, préservation et multiplication des arbres sur les artères de la ville, les trois prochaines années. « Le lancement est entrain être fait » a-t-il ajouté

Au plan politique, Talla Sylla réaffirme que dans une démocratie, le choix politique est libre. « C’est pourquoi, j’invite tous ceux qui partagent la même vision politique que moi à rester zen  et utiliser leur énergie à m’accompagner sur les objectifs que nous nous sommes assignés  au lieu de répondre à des invectives » a -t-il invité ses partisans.

Sur le champ de l’institution municipale, il a rappelé tous les agents  leur devoir de fournir le même service à tous les citoyens de la ville de Thiès sans  parti-pris.

Répondant à une question d’un citoyen, Talla Sylla  affirme que le foncier appartient à tous les habitants de la ville de Thiès. «  Donc, un audit du foncier va permettre d’avoir une situation claire et nette des possibilités dans la ville  et conformément à la loi en la matière être géré en adéquation avec le plan de développement de la ville de Thiès en chantier » a soutenu Talla Sylla. Cela va sans doute faciliter une dotation au profit du marché aux poissons dont le financement a été budgétisé, par le ministère de la pêche ces cinq dernières années, d’après Mme Oumou Mbaye Sy, chef du service régional de la planification de Thiès, qui a eu à modéré l’audience publique.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît