Depuis une semaine, un camp d’entraînement de gymnastique de la zone II  se tient à Thiès. Le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert,  l’Ethiopie et le Nigéria  ont répondu présent. Ce sont 54 gymnases, 35 encadreurs et 4 experts qui ont travaillé dans le sens  de préparer les jeunes  à  devenir de bons athlètes dans leur discipline, la gymnastique.

Selon Albertine Goncalves, présidente du comité national sénégalais, de la zone II et vice-présidente du comité olympique ; ce premier camp ayant réuni la gymnastique artistique  en filles et garçons, aérobic et trampoline mixte, l’art rythmique a pu se tenir dans de bonnes conditions grâce à l’appui de la fédération internationale de gymnastique. «  Ce camp d’entraînement suivi d’un tournoi, hier, à Thiès et qui sera  bouclé demain à Dakar par un gala, a été bénéfique pour nos jeunes gymnases » a-t-il noté.

Lui emboîtant le pas, Marie Pierre Ndiaye, inspectrice régionale des sports de Thiès, a salué le format qui, au vu de l’adhésion des jeunes par leur enthousiasme, mérite d’être retenu et renforcé. «  Outre cet aspect, ce camp constitue des moments intenses de préparation » a-t-elle confié. Pour un coup d’essai, l’inspectrice régionale des sports de Thiès soutient que la zone II  a réussi un coup de maître. «  Même si nous notons que Thiès est présente sur l’échiquier national en gymnastique, il nous faut amélioration la structuration au niveau local pour mieux soutenir tous les encadreurs volontaires qui accompagnent les jeunes amoureux de la gymnastique » a-t-il indiqué.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît