Des lits, des fauteuils, des tables basses, des meubles de rangement de bureau, des ustensiles de cuisines entre autres, exclusivement fabriqués à base de calebasse ou associés au fer, au bois, au verre, a suscité la curiosité des populations de Thiès.

Dans ce décor atypique, Khalifa Dramé, un artiste designer, acteur culturel, promoteur de la grappe Tourisme, production culturelle, artisanat et environnement, initiateur du festival Koom-Koom de Ziguinchor, promène son public sur la calebasse en tant que matériau écologique de dimension mondial à forte intensité économique. «  Depuis plus de 20 ans, nous avons choisi de faire des recherches approfondies sur la calebasse et cela nous a conduit dans trente – trois pays africains ; en Inde et en Amérique latine et partout nous avons trouvé la calebasse » a-t-il noté.

Selon Khalifa Dramé, la calebasse est un matériau qui traverse le secteur de santé en ce sens qu’elle est utilisée chez l’enfant pour faire guérir les boutons de la varicelle mais aussi présente dans les scènes rituelles comme récipient recevant les bains mystiques et leurs esprits. «  Au plan de la protection de l’environnement, la plante de la calebasse protège l’écosystème parce que c’est un  pesticide naturel qui protège les tubercules » a-t-il indiqué.

Outre ces atouts, la calebasse est un élément énergétique intéressant qui lui confère des propriétés de conservations des aliments mais, aussi, grâce à ces possibilités thermodynamiques, les gourdes en calebasse gardent bien la fraîcheur de l’eau dans des zones chaudes. «  Sur le champ du tourisme culturel, la vocation de la calebasse dans le mariage, le baptême, le décès ; bref, de toutes les étapes significatives de la vie en Afrique lui donne une place centrale dans la culture africaine » a soutenu Khalifa Dramé.

Etant datée à – 12000 ans avant Jésus Christ, la calebasse traverse l’ensemble des ethnies africaines. Pour mettre en exergue la politique économique liée à la production de la calebasse au Sénégal qui reçoit environ 3 millions de pièces venant du Mali, la production artisanale large et avérée à partir de ce matériau offre de belles perspectives. En tout le nombreux public, venu visiter l’exposition, a été beaucoup séduit par le travail de Khalifa Dramé.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît