Après la tentative de marche des pensionnaires de l’INEFJA qui, voulant se rendre au palais de la République pour rencontrer le Président de la République arrêtée à hauteur de Pout sur intervention du Gouverneur de Thiès Mohammed Fall, l’inspecteur d’académie de Thiès M Alioune Ndiaye est sorti de sa réserve pour s’exprimer une première fois sur la question. Pour rappel, les élèves de l’INEFJA protestent contre l’insuffisance et la qualité de leur restauration, l’absence de lingères pour faire fonctionner la buanderie, les relations conflictuelles avec la direction mais aussi et surtout, contre la difficulté pour eux d’obtenir des préinscriptions leur permettant de poursuivre leurs études à l’étranger après le baccalauréat.  

Selon M Alioune Ndiaye, un groupe d’inspecteurs vie scolaire a été dépêché à l’INEJFA dès le début de la « crise » pour constater de visu les difficultés auxquelles les élèves non-voyants étaient réellement confrontés. Face à la presse hier, l’inspecteur d’académie a dénoncé une certaine exagération sur les propos des élèves non-voyants avant revenir sur la question centrale des préinscriptions qui rappelle-t-il, ne relèvent pas de la volonté du gouvernement, mais des campus des universités étrangères qui ne font aucune dérogation en faveur des étudiants porteurs de handicap. M Ndiaye précise que les étudiants sont déjà forclos en ce qui concerne Campus France qui a déjà bouclé ses inscriptions. Cependant, rassure-t-il, le ministère est en train de faire des démarches auprès d’universités Belges et Indiennes pour  inscrire les étudiants non-voyants. M Ndiaye a en outre promis de s’impliquer pour que les conditions soient sensiblement améliorées dans les jours à venir. Sur la question des relations conflictuelles avec la direction de l’institut, M Alioune Ndiaye a déclaré sans autres précisions que cette question sera réglée d’une manière ou d’une autre dans les prochains jours.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît