Au moment où les responsables de l’Alliance pour la république (Apr) sont mobilisés par l’élection des membres du Haut conseil des collectivités locales, ceux du parti Rewmi en profitent pour faire adhérer des militantes de l’Apr dans leur parti.

Dans un coin du quartier Keur Dago, situé dans la commune de Thiès-Est, 127 femmes conduites par leur leader Tabara Niang ont tourné le dos à Thierno Alassane Sall et l’Apr pour intégrer le parti  Rewmi. «  Nous sommes  des mères de familles qui avons eu confiance au camp de Thierno Alassane Sall en sein de l’Apr à Thiès mais nous sommes déçues de constater être abandonnées depuis la fin des élections locales » a-t-elle indiqué.

Selon elle, aucune action allant dans le sens de les accompagner pour satisfaire les besoins des populations de leur quartier n’a été posée. «  La question cruciale d’accès à une eau courante dans les maisons nous fait mal. Beaucoup de femmes sont obligées d’aller puiser de l’eau très loin chez des voisines du quartier Keur Dago ; sinon, nous sommes obligées de puiser dans les puits pour avoir de l’eau » a-t-elle dénoncé.

Se considérant comme bernées, ces femmes de Keur Dago disent porter leur espoir sur Mamadou Lamine Sangharé, un des Mohicans du parti Rewmi, conseiller municipal à la commune de Thiès- Est et à la ville. Face aux femmes de Keur Dago, il se dit ravi  de constater qu’elles se tournent vers le parti Rewmi pour reprendre espoir. «  Cela me fait énormément plaisir car, la seule ambition de notre parti et de son leader Idrissa Seck est d’abréger la souffrance du peuple sénégalais en étant lucide, efficace et volontaire. Grâce au Japon qui a appuyé la ville de Thiès de 42 millions de francs Cfa, bientôt les branchements sociaux vont pouvoir reprendre ; évidemment Keur Dago  va en bénéficier comme d’autres quartiers de la ville » a-t-il soutenu.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît