Le processus de liquidation des « ennemis » politiques du pouvoir de Macky Sall se poursuit. Après l’incarcération de Bamba Fall et compagnies, le maire de Dakar a passé sa première nuit  à la prison de Rebeus .

Un lieu où, sous le magistère du président Abdoulaye Wade, Idrissa Seck, maire de Thiès, a eu à séjourner suite à de lourdes charges  brandies contre lui. Un acte considéré, à  l’époque,  par les citoyens de la ville de Thiès et tout le pays comme une cabale orchestrée par le pouvoir d’alors pour se défaire d’un adversaire politique.

Aujourd’hui l’histoire  a fini de bégayer parce que, comme par extraordinaire, la question  de l’utilisation des fonds politiques refait surface, opposant le maire de Dakar, un adversaire « dangereux » pour les tenants du pouvoir incarné par la coalition Benno Bokk Yaakar avec en première ligne, le président Macky Sall.

Au vu de la connotation politique de l’affaire, le pouvoir lance un défi aux citoyens de Dakar qui ont choisi de faire confiance à Khalifa Ababacar Sall. En tout cas, lorsque la même situation s’est présentée à Thiès, les citoyens de la capitale du rail ont relevé  le défi par les urnes à plusieurs reprises. A quatre mois des élections législatives, la balle est donc dans le camp des populations de la capitale du Sénégal.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît