« Je rappelle que nous ne sommes pas mus par des intérêts crypto-personnels,  nous revendiquons  tout simplement  le paiement d’un dû, un droit qui date de 1885. Depuis plus de 15 mois, nous  courons derrière cette indemnité vitale », s’est désolé Cheikh Ahmed Tidiane Sow, porte-parole des retraités, premier secrétaire général de SUTRAIL que dirige par Mambaye Tounkara.

En sit-in  devant l’entreprise ferroviaire,  la soixantaine de retraités  vivant dans ce calvaire se déclare prête à mourir pour  leurs indemnités.   Au nom des retraités, Cheikh Ahmet Tidiane Sow  soutient que la situation est très difficile pour eux et leurs familles.

Première génération de cheminots retraités sans avoir recevoir leurs indemnités de départ depuis un an et demi, ils ont dit toute leur amertume et leur déception. A les en croire, l’Etat leur doit  plus de 300 millions de francs Cfa. Pour ces anciens cheminots qui ont servi le rail, de  la régie des chemins de fer au Dakar Bamako Ferroviaire en passant par la société nationale des chemins de fer du Sénégal et Transrail, il est inadmissible qu’on les ignore  à ce point.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît