Maternité à Thiès : 80 femmes  meurent en donnant la vie en 2016

A l’issue d’un comité régional de développement (Crd) tenu ce 23 mars, à la gouvernance de Thiès sur la mortalité maternelle, le médecin chef du district de Thiès, Dr Moustapha Diop est, au nom du médecin chef de région Dr Malick Ndiaye, revenu sur les indicateurs. Selon lui, 80 femmes ont perdu la vie en donnant la vie en 2016 dans la région de Thiès.

Un chiffre révélateur du faible niveau du plateau technique  dû à un manque de ressources humaines, matérielles et financières  dans la plupart des structures sanitaires de la région. «  Ce qui fait que nos patientes sont confrontées à des problèmes de références  à temps réel  faute d’équipements adéquats sur place » a-t-il indiqué.

C’est pourquoi, il a suggéré de mettre davantage l’accent sur la sensibilisation des femmes en âge de reproduction (15-25ans) sur la nécessité de respecter les  quatre consultations prénatales recommandées et d’accoucher dans les structures de santé. Car «  62% des cas  de décès  maternels sont dans la tranche d’âge de 15 à 25 ans » a-t-il ajouté.

L’autre volet de la lutte reste le  renforcement des compétences et l’ouverture des blocs opératoires surtout  à Thiès une zone qui polarise une population estimée à 1.941.549 habitants.

Toutefois, Dr Diop a noté que par rapport  au nombre de femmes décédées en donnant la vie dans la région de Thiès  comparé à celui des naissances vivantes estimé à 57 000 en 2016, la région se situe en deçà de la moyenne nationale.

Pape Moussa Sow

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît