Thiès : Les sortants du CNEPS ont investi la rue ce Lundi pour exiger leur recrutement.

Aberration ou discrimination ? c’est en tout la question que se posent les promotions sortantes du CNEPS (centre national d’éducations populaires et  sportives ) de Thiès suite à l’option prise par l’état du Sénégal de recruter 18 chargés de cours à la place des professeurs fraîchement formés par le CNEPS. «  Nous sommes 149 professeurs titulaires, soit 4 promotions, à attendre jusqu’ici une affection. A la place c’est des chargés de cours qui sont recrutés », a déploré Ibrahima Faty,  coordonnateur des sortants du CNEPS.

Et pourtant, explique Ibrahima Faty il y’a un déficit de professeurs d’éducation physique dans bon nombre d’écoles. Selon ces sortants du CNEPS,  les inspecteurs d’académies ont déclaré qu’ils ont besoin de 150 professeurs d’éducations physique au moment où quatre promotions, bien formées, n’ont rien à faire que de tourner les pouces à longueur de journée.

Toutes choses qui ont poussé Ibrahima Faty et ses camarades à organiser une marche pour réclamer leurs ordres de services, la signature du décret du CNEPS de Thiès et  de celui de l’avancement dans le corps.

A noter que ces sortants du CNEPS avaient entamé une grève de la faim qu’ils avaient suspendue suite à des médiations. Tout en interpellant encore une fois le président de la république, ces sortants du CNEPS ont annoncé un plan d’action qui n’exclut pas la reprise de la grève de la faim.

Pape Moussa

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît