Croissant lunaire:Touba et Tivaouane en pourparlers pour harmoniser leurs positions 

Mettre fin à la diversité qui existe entre les musulmans quand il s’agit de jeûner ou de fêter la Korité et la Tabaski ensemble : Telle est la mission que se sont assignés les khalifes généraux des Tidianes et des Mourides. La révélation est de Serigne Abdou Aziz Sy « Al Amine » qui recevait le Pdg du groupe Walfadjri Sidy Lamine Niass.

Du nouveau dans la célébration des fêtes religieuses de Korité et de Tabaski au Sénégal. Recevant dimanche dernier le Président directeur général du groupe Walfadjri, Sidy Lamine Niass à Tivaouane, Serigne Abdou Aziz Sy « Al Amine », le nouveau Khalife général des Tidianes a révélé que Serigne Sidy Moctar Mbacké l’avait fait appeler pour qu’ensemble ils mettent un terme à la diversité qui existe entre les musulmans quand il s’agit de jeûner ensemble ou de fêter la Korité et la Tabaski ensemble.

« Il a fait appel à moi pour que nous décidions ensemble de la situation qui fait que tidiane et mouride ne jeûnent pas ensemble et ne fêtent pas ensemble la Korité et la Tabaski ». « Al Amine » poursuit pour dire que le Khalife général des mourides Serigne Sidy Moctar Mbacké lui a dit qu’il fallait donc qu’ils s’informent mutuellement si d’un côté ou l’autre la lune serait aperçue et de ne laisser personne interférer sinon il y’aura diversion. Ils sont tous deux tombés d’accord sur ce principe.

Pour dire, selon le Khalife général des Tidianes que Serigne Sidy Moctar Mbacké est un rassembleur avant de magnifier le fait que Sidy Lamine Niass l’ait choisi comme parrain de sa journée de dédicaces de son ouvrage sur les écrits de son père Khalifatoul Hadj Mouhamed Niass prévu le 18 mai prochain.

Au-delà le religieux a demandé à Sidy Lamine Niass de l’autoriser à jouer les bons offices entre lui et le Chef de l’Etat Macky Sall. « Nous te suivons dans ton combat il est vrai que parfois que tu tapes fort sur la table quand on te met le bâton dans les roues nous t’en félicitons mais quand même nous te demandons encore de nous autoriser à reprendre notre bâton de pèlerin pour restaurer la paix entre toi et le régime ».

Après Tivaouane, la délégation du Pdg du groupe de presse de front de terre a fait cap sur Thiénaba, Ndiassane et Pire pour partager avec les chefs religieux de ces dits foyers son ouvrage.

 Ndèye Fatou Niang

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît