Viol d’un bébé de 18 mois, les regrets du père

Mercredi 17 Mai 2017, 07 heures 40mn, le paisible quartier Randoulène de Thiès se réveille dans une ambiance inhabituelle. Un groupe de gens massé aux environs d’une maison en construction se passe le mot : « Un bébé de 18 mois y est abandonné après avoir été violé ». Certes mal en point, le bébé était encore vivant.

Quelques instants après la découverte horrible, policiers et sapeurs-pompiers  arrivent sur les lieux et conduisent la victime aux urgences de l’hôpital régional ou la thèse du viol est confirmée.

Très secoué par cet acte ignoble, le père de l’enfant revient sur le film de l’évènement : «  Au petit matin, mon épouse et moi dormions à côté de nos enfants dont le bébé de 18 mois. Quand nous nous sommes réveillés, nous avons constaté qu’il avait disparu. Nous l’avons cherché partout dans la maison et dans le quartier sans succès », a expliqué Mamadou Moustapha Fall père de l’enfant, totalement dépassé par les évènements.

 

 

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît