Gestion de l’assemblée, Ousmane Sonko, président de la coalition Ndawi Askan wi/Alternative du peuple, demande aux citoyens de choisir l’alternative.

«  En 1960, la Corée du sud dont le territoire fait les régions de Diourbel et de Kaolack réunies où vivent environ 24 millions d’habitants, avait le même produit intérieur brut que le Sénégal. Aujourd’hui, ils nous vendent les produits Samsun, Hundai et nous aident financièrement » a-t-il asséné à Tivaouane, ce 13 juillet 2017.

Selon lui, ce grand retard accusé par le Sénégal est à rechercher dans le manque de patriotisme et de vision des autorités qui ont eu à gouverner le pays. « Parmi, seul Me Abdoulaye Wade a pu dans une moindre mesure tirer son épingle du jeu ; car, avec Macky Sall 84% de notre économie sont sous le contrôle des étrangers ce qui accentue la pauvreté et la rareté des emplois chez les jeunes sénégalais » a déploré Ousmane Sonko.

C’est pourquoi, il a demandé aux citoyens d’être plus regardants sur les critères de choix de leurs représentants dans toutes les institutions du pays. « C’est le prix à payer si vous voulez changer le système de gouvernance qui plombe le développement du Sénégal depuis son accession à la souveraineté internationale » a-t-il martelé.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît