Amertume et désolation sont les sentiments que l’on pouvait lire ce jeudi 20 Juillet 2017 sur les visages des retraités de Dakar Bamako Ferroviaire ex Transrail. Réunis devant les locaux de l’entreprise, ces cheminots à la retraite réclament à l’état le paiement de la somme de 300 millions de Fr représentant les indemnités des agents retraités dans la période comprise entre 2016 et 2017.

Selon M. Modou Baal ancien chef de service de la DMR Division du Matériel Roulant, les millions dilapidés pour la campagne électorale auraient pu servir à payer la modique somme de 300 millions dus aux retraités de DBF. M. Baal met en cause la reprise de l’entreprise par les états Sénégalais et Maliens qui selon lui est à l’origine de ce malaise que traverse l’entreprise DBF. A l’en croire, les 7,5 milliards que les états disent avoir investi dans la boite n’ont eu aucun impact faute de plan d’investissement cohérent. Pour lui, il faut un investissement massif pour permettre à l’entreprise de sortir la tête de l’eau.

Lui emboitant le pas, Mamadou Madiodio Diagne représentant le secrétaire général de l’UNSAS de se désoler du fait que presque qu’aucun parti ou coalition ne prenne en compte les préoccupations du chemin de fer dans sa campagne. Au premier ministre attendu à Thiès ces samedi et dimanche, il a martelé : payez-nous notre argent.

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît