En plein hivernage, le village de Mbayène impressionne de par sa propreté

Pas une flaque d’eau stagnante, pas d’herbes ni d’ordures aux abords du village de Mbayène. Un environnement immédiat qui impressionne de par sa propreté en plein hivernage.

C’est là où, ce 8 août 2017, l’association Islamique « Sopey Naby » qui lutte depuis plus d’une décennie contre le paludisme dans la zone de Thiénaba, a procédé à son traditionnel lancement du mois du paludisme.

Pour cette année, le village de Mbayène qui a accueilli la cérémonie, a reçu le maire Talla Diagne et l’infirmier chef de Poste de Thiénaba, Alioune Niasse, représentant le médecin chef du district sanitaire de Khombole.

Le mois d’août qui marque l’installation complète de l’hivernage avec les eaux stagnantes, les herbes qui poussent partout et rapidement correspond à des périodes de recrudescence du paludisme. Une maladie qui annihile la force de travail au moment où les travaux champêtres mobilisent les paysans. «  Donc, il est stratégique pour nous qui luttons contre le paludisme d’accentuer la sensibilisation des populations sur d’abord une bonne gestion de la propreté dans les concessions et leurs alentours pour couper la chaîne de développement du moustique ; puis sur la nécessité de dormir sous moustiquaire imprégnée à longue durée  pour tous les membres des familles et en fin de référer rapidement toute personne qui a le corps chaud vers la structure sanitaire la plus proche » a rappelé, El Hadji Diop, coordonnateur de l’Aism.

Des gestes simples mais tout à fait déterminant dans la lutte contre le paludisme renforcé par un soutien mutuel entre familles voisines dans la surveillance communautaire pour un respect scrupuleux de ces messages. Au moment où moins de 2% des personnes peuvent attraper le paludisme dans la zone de Thiénaba, l’Aism se fixe l’objectif d’éradiquer la maladie dans la zone les trois prochaines années. «  Ceci est bien dans nos cordes » a-t-il soutenu.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît