Gymnastique, 10 entraîneurs en trampoline formés à Thiès pour la zone centre Afrique

Un peu plus d’un mois après la mise en place de la fédération sénégalaise de gymnastique qui a remplacé le comité national de promotion de la gymnastique au Sénégal (Cnpgs) un stage de formation d’entraîneurs en Trampoline, une discipline olympique s’est tenu du 19 au 26 août au Centre national d’éducation populaire et sportive (Cneps) de Thiès. Une première  au Sénégal et dans la zone II qui a vu la participation de sept sénégalais aux côtés de trois béninois.

Selon le directeur technique national du Sénégal en gymnastique, Kao Diaby, cette formation vise à donner des connaissances théoriques en anatomie, biomécanique, physiologie de l’effort et en psychologie. «  Ce matin (26 août), les stagiaires sont comme vous le voyez dans la phase pratique devant le trampoline » a-t-il ajouté.

Le trampoline étant une discipline olympique de la gymnastique qui est basé sur l’acrobatie où les mouvements sont plus amplifiés, plus haut. «  En compétition, le trampoline peut se faire en individuel et aussi en synchronisation » a-t-il précisé. C’est pourquoi, il souligne que l’apprentissage au trampoline doit se faire à partir de sept ans pour donner toute les chances aux jeunes de pouvoir devenir des champions. «  En formant nos encadreurs comme il se doit et les poussant à travailler d’arrache-pied auprès des enfants sénégalais, bâtir de futurs champions reste bien dans nos cordes » a estimé Kao Diaby.

Un objectif bien partagé par Albertine Gonçalves, première présidente de la toute nouvelle Fédération sénégalaise de gymnastique qui indique qu’avec le niveau de formation offert aux techniciens participants, la fédération internationale de gymnastique (Fig) qui a pris en charge totalement les trois experts européens et les participants, veut que le défi de « fabriquer » de futurs champions olympique en trampoline puisse être relevé dans la zone II. «  Nous en sommes conscients et ravis de cette opportunité offerte aux techniciens des pays de la zone centre » a-t-elle confié.

Rappelons que la zone centre comprend : le Bénin, le Burkina Faso, le Cap Vert, le Congo Brazzaville, le Cameroun, l’Ethiopie, le Nigeria, le Sénégal. Au cours de cette session de formation, seuls le Bénin et le Sénégal ont répondu à l’appel or, à l’issue, les participants ont reçu chacun un diplôme certifié par la fédération internationale de gymnastique dénommé Académie Fig niveau 1 en trampoline. Un parchemin qui peut permettre aux titulaires d’accéder au niveau 3 s’ils produisent des champions  olympiques dans leur spécialité. Un standing qui leur  donne la qualité d’expert mondial en trampoline. Sachant que, désormais, tout champion d’Afrique en trampoline est qualifié d’office pour les jeux olympique à partir de 2020, la balle est donc dans le camp des entraîneurs formés.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît