A la Mémoire de Mawade WADE

Le nom grandit
quand l’homme
tombe, et de sa tombe,
il entendait la terre
qui parlait de lui !
V. Hugo

Se souvenir, immortaliser et perpétuer une référence, l’inscrire dans l’espace et le temps d’une existence partagée, de notre histoire, afin de renforcer et d’enrichir le patrimoine sportif et culturel de notre peuple avec Mawade Wade.
Notre peuple, sa jeunesse et le mouvement sportif national n’oublieront jamais Mawade Wade.
Déjà treize ans, qu’il nous a quitté au moyen d’un contre-pied obtenant un déséquilibre collectif …/.
Ce 13 Septembre occasionne la célébration de sa mémoire, l’activation de son souvenir. Le monde du football sénégalais et tous ses amis se souviendront toujours de Mawade Wade et de ses implications professionnelles et sociales :
 Brillant enseignant et pédagogue de Masse ;
 Syndicaliste, défenseur de la cause des travailleurs contre le capital exploiteur et oppresseur dans le contexte colonial et néocolonial ;
 Militant marxiste – Léniniste du PAI, patriote et internationaliste ;
 Panafricaniste soucieux de l’union des peuples d’Afrique ;
 Entraîneur – Sélectionneur de grande exigence ;
 Instructeur – Formateur à la CAF et à la FIFA ;
 Membre du comité exécutif de la CAF ;
 Un humaniste plein d’humour et de légendes ;
 Un passionné de pêche et de « Tiiébou Dieun » ;
 Partisan d’une idéologie de Ruptures, de négation de la négation, de progrès constants dans un cours de transformations sociales.
C’est cela Mawade Wade, le monument du courage qui principalisait notre Peuple et qui lui disait toujours la vérité.
Pour certains, quelqu’un qui dérangeait parce qu’assumant la perspective des aspirations populaires. Les tenants du pouvoir étatique qui se sont succédés et les institutions sportives délégataires de pouvoir à travers leurs dirigeants, et singulièrement ceux du football, au niveau central comme au niveau de Saint Louis, ne doivent pas uniquement se suffire et se limiter à un stade qui porte le nom de Mawade WADE dont la dimension, la mémoire et le souvenir, exigent de magnifier une reconnaissance et une légitimité indiscutables en rapport avec la diversité sectorielle d’interventions.
Aucune force ténébreuse ne peut bafouer et arracher Mawade de la pensée populaire et Sportive. Mawade, c’est comme Pégase de la mythologie grecque apportant le tonnerre et l’Eclair.
Le football, c’est l’expression culturelle des peuples qui l’ont créé, et en ont fait un langage universel, un moyen de communication, une passion, et une raison d’être.
Le mouvement sportif national, une composante du mouvement social diversifié et du mouvement populaire, imposera à l’ordre étatique l’exigence de baptiser des édifices, des espaces abritant des symboliques comme un stade, un centre technique, un boulevard, une compétition, une promotion, de l’identité Mawade Wade, afin de perpétuer, illustrant et signifiant ainsi la fidélité d’une mémoire collective , populaire et historique du patrimoine de références.
Il s’agit donc d’initier un mois du souvenir sportif, dédié aux sportifs de toutes les disciplines qui nous ont quittés : pratiquants, cadres techniques et administratifs, dirigeants, autres acteurs du genre féminin et du genre masculin, par l’organisation de manifestations culturelles référentielles, thématiques et pédagogiques, renforçant ainsi le patrimoine.
La célébration de ce 13 septembre pour Mawade, déclare et soutient que le sport sénégalais comme tous les secteurs sociaux, est victime de l’absence d’une Politique digne de notre temps, et conforme aux profondes aspirations sociétales de notre peuple et de sa jeunesse, et qui fonde la légitimité du mouvement sportif national qui doit promouvoir son autonomie, et réaliser sa Perspective.

Une perspective à conquérir ../.
 Le sport et la société sont indissociables … ;
 Il n’y a pas de sport bien portant ni d’école bien portante dans une société malade ;
 Le sport et l’école sont des indicateurs, des baromètres sociaux ;
 L’homme est la Racine du sportif ;
 Il faut donner aux hommes la conscience d’eux-mêmes, afin qu’ils se persuadent que l’Ethique, c’est l’Esthétique de demain.
Car, le réel n’est pas immobile, donné et tout fait. Il est devenir donc possibilité. Le possible qui se lève aujourd’hui à l’horizon et qu’implique le devenir actuel, c’est l’épanouissement total de l’homme. L’idéal sans idéalisme se trouve dans l’idée de l’homme, dans sa perspective.
C’est pourquoi, le Sport, comme la Culture, comme l’Art, nous dit qu’autre chose que ce que nous vivons dans cette société est possible, et contribue autant que faire se peut à transformer le monde et à changer la vie.
Nous sommes comblés par ce Septembre des pluies, de la fertilité et des souvenirs que nous saluons par des commémorations où Mawade n’est pas seul, il est accompagné, il est en conclave :
 9 septembre = Mao Tsé Toung,
 11 septembre = Allende, et Ruben Um Niobé ;
 14 septembre = Mame Abdou Aziz Dabakh SY ;
 15 septembre = Parution manifeste du PAI
 15 septembre = Lamine Senghor
 22 septembre = Abdoul Aziz Sy Al Amine
 26 septembre = Pape Diop, Ancien Entraineur-sélectionneur National du Sénégal
 26 septembre = Naufrage du Bateau Le Diola, d’où la disparition de jeunes membres d’écoles de Football
Des moments partagés de réflexion et d’échanges dans un contexte où les « masques tombent » au rythme du temps des « girouettes qui s’adaptent au gré des vents ».
Il urge que le Sport devienne une des préoccupations centrales, et qu’il bénéficie d’une volonté politique du pouvoir étatique.
Ce Septembre qui interpelle un socle où nous puisons de nouvelles énergies pour transformer les difficultés en conditions favorables ; une abondance d’oxygène et de vie.
Assumons le courage de nos convictions !
Pour Mawade Wade !
Pour le sport !
Pour un SENEGAL libéré de l’impérialisme et des ‘’Chiens de garde’’ de l’ordre capitaliste néolibéral.
Pour l’épanouissement populaire favorisant l’avènement d’un nouvel humanisme de dignité et de fertilité du genre humain triomphant.
Cela sera !

Doomu réew mooy tabax Réew!
Ngor mooy faj gàcce !
Ndam laa ngi ci fippu
ASKAN WI !

Jo DIOP
Ancien Entraineur – Sélectionneur du Sénégal

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît