Secteur informel artisanal au Sénégal, 1000 jeunes  apprentis  à  « l’école » de maîtres artisans sélectionnés

Faire en sorte que la majorité des jeunes sénégalais puissent gagner leur vie à la sueur de leur front dans l’équité sociale est un immense défi à relever par les pouvoirs publics mais aussi l’ensemble des acteurs privés du secteur artisanal. C’est à cela que s’attèle le projet de valorisation du secteur informel artisanal pour la formation et l’insertion des jeunes au Sénégal sous la conduite de l’Ong la Kora appuyé par Frères des hommes France. Réunis pendant deux jours à Thiès, un bilan satisfaisant a été tiré par les acteurs.

Ces deux dernières années, 200 maîtres artisans répartis entre Guédiawaye, Yoff, Thiès, Touba et Mbacké ont  reçu des formations en management. Ceci pour mieux rentabiliser la formation professionnelle des jeunes apprentis suivant un programme bien élaboré.

D’après Ahmadou Fall, le chef du projet à l’Ong la Kora, plus de 100 millions de francs ont été dépensés pour offrir aux maîtres artisans dans la cordonnerie, la menuiserie bois ou métallique et aux femmes qui sont dans la transformation des produits locaux des kits d’équipement modernes.

Un soutien bien apprécié et magnifié par Ndioba Sow, coordonnateur du regroupement des cordonniers de Thiès. « Grâce à l’Ong la Kora, nous avons eu des formations en management de nos ateliers et aussi en pédagogie afin de mieux former nos apprentis. Nous félicitons beaucoup le président de la Chambre des métiers de Thiès, Amadou Moctar Sèye, pour son ouverture et son pragmatisme dans l’accompagnement des artisans » a-t-il confié

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît