La mort mardi dernier d’un malade mental errant âgé d’une soixantaine d’années à la devanture de l’hôpital Amadou Sakhir Ndiéguène a mis l’association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux ASSAMM dans tous ses états. Dénonçant une négligence de l’hôpital sur le cas de ce malade, le Président de l’ASSAMM Ansoumana Dione a déposé une plainte auprès du Procureur de la République près le Tribunal régional de Thiès contre le directeur de l’hôpital. Ansoumana Dione dit ne pas comprendre l’attitude de la direction qui après quelques jours d’hospitalisation a libéré le malade alors qu’il était mal en point. « Aujourd’hui nous portons plainte pour que cette affaire soit tirée au clair. Qui a fait sortir le malade et comment il est décédé parce que nous estimons que c’est un crime organisé qui a été perpétré contre ce malade mental par les autorités de l’hôpital régional » a martelé le Président de l’Assam. M Dione regrette le fait que ni le Président de la République encore moins le ministre de la santé ne se soient prononcé sur la question.

Le directeur de l’hôpital parle d’une prise en charge réglementaire

Interpellé sur la question, le directeur de l’hôpital Amadou Sakhir Ndiéguène a déclaré que toutes les dispositions ont été prises par sa structure le 02 Octobre au lendemain de l’admission du malade mental pour une prise en charge réglementaire. A l’en croire, le malade a bénéficié d’un bilan et d’une radio avant une prise en charge par les services sociaux de l’hôpital. « Le malade est resté avec nous pendant quatre jours, il a été exéaté (libéré) le quatre sur sa demande. On comprend que c’est très difficile mais lors de son séjours il a été pris en charge par le service social au plan de la nourriture et tout ce qui s’en suit » a dit le directeur de l’hôpital M. Babacar Mané qui devra s’expliquer devant le procureur.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît