L’ex chef d’agence de la Société nationale d’habitat à loyer modéré (SNHLM) à Thiès, Cheikh Thiam, a été arrêté ce 5 décembre par les éléments du commissariat central de Thiès. Il est accusé d’accaparement foncier dans le cadre d’un vieux litige foncier l’opposant depuis 13 ans au collectif des habitants Silmang.

Pour rappel, la SN la SN HLM par l’intermédiaire de M. Thiam avait présenté aux populations un décret signé par le régime socialiste sur lequel il était fait mention de l’octroi à sa société d’un terrain à Thiès sans préciser de lieu exact. C’est muni de ce document que l’ancien chef d’agence a pu procéder à des morcellements sur un site de Silmang. Grande a été leur surprise quand les populations regroupées autour d’un collectif se sont vu présenter trois autres documents notifiant trois nouvelles extensions au profit de la société SN HLM. Il s’en est alors suivie une âpre bataille judiciaire sur fonds d’accusations mutuelles allant jusqu’à mettre en cause des autorités locales par voie de presse.

L’interpellation de Cheikh Thiam, aujourd’hui à la retraite et sa garde à vue est considérée par le collectif des habitants de Silmang comme une première victoire dans ce long feuilleton foncier qui, selon les populations, ne peut déboucher que sur  leur rétablissement dans leurs droits.

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît