Décidément, l’éducation est le talon d’Achille qui plombe l’émergence du Sénégal. En effet depuis quelques jours des images dévalorisantes du lycée de Kelle, I.A de Thiès, I.E.F de Tivaouane défilent sur les réseaux Sociaux. Des photos prises lors d’un cours de français d’élèves de 6e assis sur des nattes à même le sol. (Voir photo)

A regarder la situation scolaire au Sénégal, on pourrait dire sans se tromper que les Objectifs du Millénaire pour le Développement OMD ont été la farce du siècle, le Plan Sénégal émergent, n’en parlons pas.

Dans un pays où, le Train Express Régional TER a été financé à hauteur de 687 millions d’euros, où que les deniers publics sont dilapidés dans des secteurs non prioritaires, affaire ARCELOR MITTAL 2500 milliards non encore élucidé, Centre International De Conférence 59 Milliards, la réféction du bulding administratif 39 milliard, l’éducation est à l’agonie. Mais quelle contradiction. Le lycée de Kelle n’en est que la face visible de l’iceberg car le mal est généralisé partout dan le pays.

Les collectivités locales pour leur part semblent impuissantes et incompétentes face à cette compétence transférée : la situation est palpable, des écoles et lycée sans mur de clôture, sans toilette décente, des élèves laissés à la merci des véhicules et autres animaux errants et comble de tout, le matériel didactique et de fonctionnement est quasi inexistant.

 

Même si le proviseur du Lycée, M. Assane FALL a fait une sortie au vitriol pour déplorer la dévalorisation de son établissement via les réseaux sociaux, il n’en demeure pas moins que le reflet de ces photos dénote une situation humiliante pour cet établissement scolaire.

Mouhamed DIOP 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît