Ce 24 janvier est célébré la journée mondiale du sport féminin. C’est une réflexion du CSA à propos de la sous-médiatisation du sport féminin qui a été à l’origine de la création de cette première journée.

Au Sénégal, le sport féminin est toujours au bas de l’échelle, malgré des efforts des différents ministères jugés insatisfaisants par les composantes du secteur du sport féminin.

Dans le championnat de football féminin, des équipes comme les gazelles de Dakar, les sirènes de grand Yoff etc. peinent à se faire un nom en Afrique, où en dehors du continent ce qui selon Abdourahmane SALL, entraineur de football s’explique par plusieurs facteurs. A l’en croire, la société sénégalaise a toujours une appréciation négative des femmes qui pratiquent du sport, et puis, selon toujours M. SALL pour que le sport féminin puisse se prévaloir de trophées continentaux, il faudrait que les athlètes de quelles que disciplines que se soit,  puissent être en contact du sport depuis le bas âge.

Sur le plan athlétique, la seule satisfaction du Sénégal reste la médaillée aux jeux mondiaux d’Edmonton, Ami Mbacké Thiam, qui pourtant, a plusieurs fois souffert d’un manque de soutien de nos dirigeants sportifs. Le Karaté, le judo avec Hortense, la lutte féminine, discipline dans laquelle le talent d’Isabelle Sambou n’est plus à démontrer restent les parents pauvres du sport Sénégalais.

Al Housseynou SY, gérant d’une salle de fitness pour sa part estime que les femmes pratiquent de plus en plus du sport, surtout la gymnastique. Pour lui, le rush des femmes vers le sport s’explique par la multiplication des maladies cardio-vasculaires, la lutte contre l’obésité où encore pour se tailler un beau squelette.

Trouvée en plein exercice physique, Evelyne Sylvie Manga, la trentaine révolue, a confirmé tous les bienfaits pour une femme de pratiquer du sport pour se sentir en pleine forme. Selon elle, la journée mondiale du sport féminin doit être un prétexte pour les femmes de s’adonner aux sports pour lutter contre certaines maladies telles que les cancers du sein et de l’utérus. Elle invite par ailleurs ses compères à la pratique du sport pour un bonheur intérieur partagé au niveau de toute la famille.

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît