Le Sénégal ressemblerait à une marmite bouillante sur un fourneau dont les braises sont attisées de tous les bords. En effet, Ça grogne dans tous les secteurs.

Dans le milieu éducatif, les enseignants sortent toujours insatisfaits de leur rencontre avec leur ministre de tutelle et comptent déposer un préavis de grèves.

Les paysans se désolent de la situation du pays et fustigent leur difficile condition de vie. Dans une émission d’une radio de la place, ils ont fustigé la politique du président Macky SALL.

Ils réclament la réduction du train de vie de l’Etat et la suppression des salaires alloués aux femmes d’ambassadeurs entre autres. Selon eux, le prix de l’arachide que certains disent être fixés à deux cent dix francs est une intox et affirment que leurs compères sont très fatigués.

Selon les paysans, les représentants de l’état à travers ses services déconcentrés ne donnent pas les informations et estiment que le « bateau » APR file tout droit vers le chavirement.

La justice sociale ainsi que la réduction des impôts pour un traitement équitable de tous les sénégalais de tous les classes sociales et l’augmentation du pouvoir d’achat sont également des secteurs dont les sénégalais attendent toujours satisfaction.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît