Les conducteurs de vélo-taxi Jakarta de la région de Tambacounda observent un mouvement d’humeur depuis ce 24 janvier. Ce mouvement d’humeur qui a démarré hier aux alentours de 13h a continué jusqu’à aujourd’hui jeudi. A l’origine de leur colère, ces jeunes n’admettent plus que les agents de contrôle routier les arrêtent à tout va pour des contrôles de routine qui aboutissent le plus souvent à des arrestations où paiement d’amende.

En effet, contraint à se conformer aux normes de sécurité routière, en se dotant de carte grise, de permis de conduire, d’une assurance en bonne et due forme, d’une vignette ou encore d’un casque de sécurité, ces conducteurs, pour montrer leur exaspération  ont brûlés des pneux à hauteur de la RN1 Léopold Sédar Senghor et dans les grandes artères de la ville.

Les forces de l’ordre, armés de grenades lacrymogènes ont dispersé les foules, qui très déterminées ont fini par assaillir les grandes artères pour réitérer leur forfait en barrant la route. Pour couronner le tout, ils ont fait sortir tous les élèves des établissements de la commune.

Ils exigent la libération de leurs compères arrêtés par la police et la restitution de leur moto.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît