Abdoulaye Wilane, maire de Kaffrine a fortement fustigé le comportement des gardes côtes Mauritaniens qui ont tiré et ôté la vie à Fallou Sall, un jeune pêcheur Sénégalais de 19 ans. En effet, le député et par ailleurs porte-parole du Parti Socialiste, à qualifié le comportement des voisins de la Mauritanie d’irresponsable. A l’en croire, de tels actes ignobles ne doivent plus se produire et pour cela, ajoute le maire de kaffrine, il faut faire en sorte que de pareille situation ne se produise plus avec les pays limitrophes. Et pour cela, il faut plus de responsabilités a renchéri le député maire de Kaffrine.

Il a en outre salué le pragmatisme et l’esprit de responsabilité qui ont animé les autorités administratives notamment celle de la région de Saint Louis à travers son gouverneur et son préfet qui ont agit avec flegme pour encadrer leurs administrés. Pour lui, les Sénégalais doivent se garder d’attiser des foyers de tension dans le pays car depuis l’avènement des recherches de pétrole, des personnes malintentionnés, tapis dans l’ombre cherchent à embraser le pays. Ainsi, il a par ailleurs appelé les porteurs de voix à prendre la balle au rebond afin d’éviter que les évènements de 1989 ne se reproduisent.

Se prononçant sur l’actualité brûlante du pays, le premier magistrat de la ville de Kaffrine, a également magnifié les forces de l’ordre qui dans leur professionnalisme ont su contenir cette vague déferlante qui selon lui pouvait contaminer d’autres localités et aboutir à la catastrophe en plongeant les deux pays dans une guerre civile.

« Dans la situation politique, tous les Sénégalais de bonne foi, tous les patriotes saluent l’entrée en scène d’observateurs, d’acteurs de la société civile et d’experts en matière électorale qui  œuvrent dans le sens de faciliter le dialogue politique pour une stabilité sociale et politique du Sénégal ». a-t-il affirmé, puis il continue : « je voudrais demander à ceux-là qui trainent le pied à faire un sursaut de patriotisme et regagner la table des négociations parce que c’est une matière inéluctable, si nous voulons faire évoluer le pays dans le bon sens » a-t-il ajouté.

La situation du pays c’est le front social et Abdoulaye Wilane qui a reçu les infirmiers et les sages femmes dans son bureau se désole de la difficulté des blouses blanches à entrer en possession de leur salaire  dans l’affaire de la JIKA « au nom des intérêts de mon terroir et des populations  qui m’ont habilité à être parlementaire, j’appelle les partenaires techniques et financiers à avoir un mécanisme de suivi afin de régler en amont les difficultés. J’appelle également les syndicats de tous les secteurs à faire fi des revendications capricieuses pour une bonne marche du pays, mais  j’appelle aussi  le gouvernement à mener une campagne de communication claire et respecter ses engagements » a-t-il fini par dire.

Mouhamed DIOP / Omar SAMB »

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît