L’année 2018 risque d’être très mouvementée si l’on en croit aux cadres libéraux du parti démocratique sénégalais. Ils ont, en effet, rappelé, ce samedi 3 février, à Thiès, lors d’une conférence publique, célébrant l’anniversaire du 1er congrès de leur parti, que 2018 est décrété année de combat par le secrétaire général national du Pds, Abdoulaye wade. Dans ce cadre, un plan d’actions est défini pour la tenue d’élection libre et transparente en 2019. L’occasion de cette conférence est saisie par le président des cadres libéraux, Cheikh tidiane Seck, pour avertir le président Macky Sall et son régime qu’il n’aura pas d’élection si la candidature de Karim Wade n’est pas validée.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît