A 15 jours du démarrage des opérations de révision exceptionnelle des listes électorales, le rythme de retrait des cartes d’électeurs et d’identité biométrique n’est pas satisfaisant du goût des autorités administratives. A l’occasion d’une réunion des acteurs du processus électoral tenue à la préfecture de Thiès pour recueillir les propositions de modifications de la carte électorale et discuter des révisions exceptionnelles des listes électorales, le président de la Commission Electorale Départementale Autonome CEDA a invité les populations qui n’ont pas encore leur cartes à se rapprocher des sous- préfectures pour en faire le retrait. Car, selon le doyen Kanté, trente-deux mille  (32000) cartes d’électeurs sont encore en souffrance dans les commissions. Lui emboitant le pas, M. Omar Dieng Sarr, adjoint au préfet du département de Thiès  estime qu’à l’heure actuelle, un peu  plus de 600 cartes sont distribuées en moyenne chaque semaine alors qu’il y’a quelques mois, la moyenne de cartes ventilées par semaine ne dépassait pas les cent. Un rythme de retrait qui s’est quelque peu bonifié mais qui reste encore faible selon M Sarr. L’adjoint au Préfet de Thiès précise que les citoyens qui votent dans la commune de Thiès Nord peuvent récupérer leurs cartes auprès de la sous-préfecture Nord tandis que ceux de Thiès Est et ouest doivent se rendre à la sous-préfecture de Thiès sud pour retirer leur carte. Par contre,  ceux qui se sont inscrits dans la commune de Thiès alors que leur adresse électorale est hors commune peuvent retirer leur carte à la préfecture de Thiès.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît