La cérémonie de lancement du mouvement citoyen Sénégal  Bou Bess tenue ce samedi 17 février  a été l’occasion pour Me Mame Adama Gueye de lever un coin du voile sur les ambitions politiques du nouveau mouvement Sénégal Bou Bess dont il est le coordonnateur pour l’élection présidentielle de 2019.

Selon lui, le mouvement sera bien présent au starting block pour la course à la quête des suffrages des Sénégalais pour briguer le prochain ticket pour la magistrature suprême. A l’en croire, de multiples occasion de changements ratés ont engendré de frustrations à l’endroit des populations, « après avoir surfé sur l’énorme mobilisation citoyenne du 23 Juin et sur la dynamique des assises nationales, le président de la république et ses alliés ont trahi l’esprit et la lettre de ces jalons mémorables de l’histoire de la démocratie de notre pays. Les conclusions des assises nationales dont les objectifs majeurs étaient le renforcement de  l’Etat de droit et la démocratie ont été jetées aux orties » a fait savoir Me Mame Adama Gueye.

En effet, il fustige également la non-publication des rapports de l’Inspection Générale d’ Etat puisqu’à l’en croire c’est le président Macky Sall qui bloque la publication de ces rapports en abusant des pouvoirs qui lui sont conférés. Il appelle néanmoins, les corps de contrôle à garder leur indépendance et à publier les rapports, symbole de patriotisme et d’esprits républicains.

Au regard de tous ces tares du gouvernement en place et le bouillonnement social en gestation dans tous les secteurs d’activités, les grèves répétitives. Une situation qui peint un tableau sombre pour la mouvance car elle est tout à fait à l’opposé des promesses du président Macky Sall lors de la campagne pré-électorale de 2012.

Mouhamed DIOP / May FAYE

 

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît