Lancée à l’initiative de l’International Society of Nephrology, la Journée Mondiale du Rein vient à point nommé pour sensibiliser le grand public à l’importance des maladies rénales, affections silencieuses dont le diagnostic tardif multiplie les conséquences. Il arrive souvent que nombre d’entre elles ne soient dépistées qu’à l’approche du stade terminal et, dans ce cas, le recours à la dialyse ou la greffe est rendu obligatoire.

Nos modes de vies actuels, alimentation déséquilibrée, sédentarité, sont des facteurs aggravants et l’augmentation du nombre de patients souffrant de diabète ou d’hypertension artérielle, entraîne « mécaniquement » une augmentation des cas d’insuffisance rénale.

Protéger ses reins, c’est sauver son cœur

Chaque année, un nouveau thème est choisi. En 2011, la thématique retenue pour la 6° journée Mondiale du Rein avait pour but la sensibilisation aux relations maladies du rein / maladies du cœur. En 2013, il s’agissait d’attirer l’attention sur les insuffisances rénales aiguës.

Cette année, le choix s’est porté sur un thème très volontariste:

« La santé de la femme, parce que les femmes sont plus touchées par les maladies rénales. » 

Cilweb et journée-mondiale

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît