Les cinq équipes africaines qualifiées pour la Coupe du monde 2018 en Russie – Égypte, Maroc, Nigeria, Sénégal et Tunisie – ont déjà participé à un Mondial. Mais, elles affichent des performances très diverses.

La Coupe du monde est de moins en moins une compétition réservée aux débutants. Seules deux nations, le Panama et l’Islande, feront leurs débuts dans l’épreuve en Russie. Il n’y avait déjà qu’un invité surprise en 2014 et deux en 2010. On est loin des huit nouvelles nations présentes en 2006, dont quatre africaines (Angola, Togo, Côte d’Ivoire, Ghana). Sur le continent, les qualifications 2018 ont ainsi consacré des « habitués ».

Le Nigeria, qui s’est qualifié pour sa sixième édition, comptabilise le plus de participations parmi les sélections africaines présentes au pays des Tsars. La Tunisie et le Maroc suivent avec cinq participations. L’Égypte, présente pour la troisième fois, était absente depuis 1990. Enfin, le Sénégal disputera sa deuxième Coupe du monde, seize ans après avoir réalisé un parcours fantastique jusqu’aux quarts de finale, marqué par sa victoire face à la France en match d’ouverture (1-0).
Source jeune Afrique et cilweb.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît