Les élections présidentielles, législatives et provinciales en République démocratique du Congo sont reportées de sept jours au dimanche 30 décembre, a annoncé ce jeudi 20 décembre le président de la Commission électorale nationale indépendante Corneille Nangaa. La Céni invoque des problèmes logistiques, sanitaires et sécuritaires.
La nouvelle date de ces élections présidentielles, législatives et provinciales en RDC est donc fixée au dimanche 30 décembre. Pour justifier ce report, la Commission électorale se dit « techniquement dans l’incapacité d’organiser » ces élections le 23 décembre.
La Céni invoque d’abord des raisons logistiques. Selon elle, la capitale Kinshasa manquerait de bulletins de vote après l’incendie d’un entrepôt la semaine dernière où des machines à voter serait également partie en fumée. La Commission électorale attendrait donc 5 millions de bulletins de vote en provenance de Corée du Sud à Kinshasa samedi, soit la veille du scrutin initialement prévu, par avion. Trop tard, selon la Céni, pour les répartir dans les différents bureaux de vote de la capitale.
Des questions logistiques, sanitaires et sécuritaires
Selon Corneille Nangaa, répartir ces bulletins de vote et configurer tout ce nouveau matériel prendrait au moins jusqu’au 26 décembre, impossible donc d’être prêt à temps pour l’élection du 23. Deux options se présentaient à la Céni a–t-il expliqué : organiser l’élection en deux temps cette semaine dans l’intérieur du pays et la semaine prochaine dans la capitale, soit tout repousser d’une semaine. C’est cette hypothèse qui a donc été retenue.
Source RFI

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît