Il y a eu des heurts entre force de l’ordre en marge de l’acte VI des gilets jaunes à Nantes et aussi à Paris, samedi 22 décembre. Une vidéo notamment circule sur les réseaux sociaux et montre une scène particulièrement violente qui s’est déroulée sur les Champs-Elysées.
C’est une scène de guérilla urbaine en fin de manifestation. Elle se déroule au croisement de l’avenue George V et les Champs-Elysées, ce samedi 22 décembre. Quatre policiers lancent des grenades, probablement lacrymogènes et de désencerclement, vers un groupe de manifestants.
Déjà particulièrement excités, ceux-ci s’en prennent aux policiers, lançant des pierres, des trottinettes. Des coups de pieds et de poings sont échangés. Les forces de l’ordre tentent de fuir mais une moto se renverse. L’un des motards sort alors son arme à feu et met en joue les manifestants.

Pour Gérald Rivière, porte-parole de l’Union nationale des policiers indépendants, son collègue a eu raison. « La plupart des policiers sont policiers par vocation, mais on n’a pas vocation à se faire tuer et là on a frisé le correctionnel. C’est-à-dire qu’on a un policier qui sort son arme et il a raison. J’aurais fait exactement la même chose. Il a raison parce qu’il n’est pas là pour se faire lyncher. Parce que ces gens, s’ils arrivent à en choper un d’entre nous, qu’est-ce qu’ils vont faire ? Ils vont le massacrer. »
Emmanuel Macron appelle à « l’ordre et la concorde »
Laurent Nuniez, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, a expliqué que le motard a sorti son arme « en protection de ses collègues pour faire reculer les assaillants ».
Le parquet de Paris a annoncé dimanche après-midi l’ouverture d’une enquête pour « violences volontaires » commises contre des policiers.
Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, on recense plusieurs centaines de blessés côté forces de l’ordre et surtout côté manifestants. La main arrachée par une grenade à Bordeaux et Tours par exemple, où la perte d’un oeil après des tirs de flashball utilisés par les forces de l’ordre comme ce fut le cas à Paris.
Source RFI

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît