Présidentielle 2019, Idrissa Seck, le seul admis de Thiès au concours du parrainage : la bataille de Thiès n’aura donc pas lieu

A l’issue du parrainage contrôlé par le conseil constitutionnel, Idrissa Seck candidat originaire de la ville voire la région de Thiès a pu valider sa candidature pour la prochaine présidentielle.
Ainsi, le foisonnement des appels à la candidature pour la présidentielle du 24 février constaté à Thiès n’a duré que le temps d’une bulle. Avec le parrainage, l’essentiel des candidats déclarés à la candidature ont vite fait de disparaître sans crier gare. Seuls Thierno Alassane Sall, Adjibou Soumaré et Idrissa Seck sont allés présenter leurs dossiers de parrainage devant le conseil constitutionnel.
Aux côtés du trio, Hamidou Dème a eu le mérite d’aller collecter des signatures qui se sont avérées insuffisantes et a déclaré tôt qu’il n’était pas dans les conditions de pouvoir poursuivre le processus.
Abdoulaye Fall Mao, Ngouda Fall, Abdoulaye Mady Ndiaye ont vite compris que le parrainage était une barrière infranchissable et qu’ils ne seraient pas à la hauteur.
Donc, le président du parti Rewmi, Idy ou « Mara » pour les intimes, va faire face à des candidats originaires d’autres villes, villages ou régions du Sénégal. Pour avoir très tôt manifesté son ambition d’être président de la République du Sénégal, selon des promotionnaires de classe au collège Saint Gabriel et ceci dès la 6ème, Idrissa Seck est resté dans cette trajectoire jusqu’ici.
Un projet qu’il a nourri d’abord au parti démocratique sénégalais où, en 1988, il fut le plus jeune président de campagne électoral du candidat Me Abdoulaye Wade. Année à laquelle le panneau indiquant la marche vers l’alternance a été planté à partir de Thiès. Puis, aux côtés du président Abdoulaye Wade de 2000 à 2004. 15 ans après, le voilà encore debout en tant que chef de parti, candidat à l’élection présidentielle de 2019.
René Ndao

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît