Les membres de la fédération nationale des boulangers du Sénégal veulent que le gouvernement augmente le prix du pain à défaut de pouvoir baisser celui du sac de farine ( de 16890 F Cfa à 14000 F Cf). Ils ont fait face, ce vendredi 25 janvier, à Thiès, à la presse pour dénoncer les difficultés du secteur.
A les en croire, le secteur vit des moments difficiles du fait l’ouverture anarchique des boulangeries et la vente de pain dans des conditions d’hygiène peu satisfaisantes.
Ils ont par ailleurs déploré le fait que les autorités de l’état n’ont toujours pas appliqué les conclusions de la concertation de décembre 2017. Face à ce constat, les membres de la fédération demandent à l’état de revoir l’harmonisation des prix en augmentant le poids de référence de 190 à 200 grammes, mais en fixant le prix à 200 francs.
L’application immédiate de l’interdiction de la vente du pain dans les boutiques, la réglementation de l’installation des boulangeries ainsi que l’interdiction de la distribution inter-région du pain par un arrêté ministériel sont autant de doléances posées devant la table du gouvernement.
Les membres de la section Thiès de la fédération des boulangers du Sénégal, en prélude à la journée d’actions, prévue le 31 janvier prochain, promettent d’arborer des brassards rouges en guise de protestation.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît