Comme il a l’habitude de le faire, de manière régulièrement les vendredis, dans quelques passages de son sermon, l’imam de la mosquée Moussanté a abordé l’actualité de l’élection présidentielle, prévue le 24 Févrer. Imam Babacar Ndiour, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a déploré la violence qui s’est invitée dans la campagne avec des pertes en vies humaines. Inadmissible pour l’imam. Pour imam Ndiour, les autorités religieuses et surtout celles de l’état ont une responsabilité dans cette situation. En effet, dira-t-il, aucune mesure n’a pas été prise quand on a parlé de Marron du feu, de gros bras,ou encore de milices.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici s'il vous plaît